Comment bien négocier le prix d’un bien immobilier lors de l’achat ?

  • Négocier un bien immobilier : 7 techniques pour gagner facilement des dizaines de milliers d’euros sur l'achat d'un investissement locatif ou de sa résidence principale.: Créer la bonne affaire
  • Négocier un bien immobilier: Le guide pour l'achat d'une résidence principale
  • Achat immobilier - Comment faire baisser le prix: Maîtrisez rapidement la méthode secrète des pros de la négociation immobilière et économisez plusieurs milliers d'euros
  • Mon 1er achat immobilier: Petit guide pour ne pas vous planter pour les 20 prochaines années

Lorsqu'il s'agit de l'achat d'un bien immobilier, certains propriétaires fixent des prix trop élevés. Il vous revient, entant qu'acquéreur de trouver la meilleure façon de négocier le prix fixé et de le ramener à la baisse. Si vous êtes sur le point d'acheter un bien immobilier, il convient d'avoir la maîtrise des techniques à mettre en œuvre pour réussir à bien négocier le prix du logement. Voici comment vous y prendre.

Procéder à l'examination de l'état du marché (immobilier) local

La première des choses à faire avant d'entamer toute négociation pour réduire le prix d'un logement est d'obtenir assez de renseignements par rapport à l'état du marché immobilier de la localité. Il est par exemple possible de chercher à connaître le prix auquel sont vendus les logements similaires à celui que vous souhaitez acheter. Vous trouverez à cet effet, des sites spécialisés capables de bien vous renseigner.

Par ailleurs, pour connaître avec exactitude le prix appliqué pour le m² au sein de la commune ou du quartier dans lequel se retrouve le logement, tournez-vous vers les professionnels de l'iimmobilier local. Ceux-ci sauront vous donner des informations exactes. Détenir ces informations avant de se lancer dans les négociations est le meilleur moyen de rendre crédibles les arguments que vous avancerez.

Chercher à connaître la date à laquelle le logement a été mis en vente

Pour une bonne négociation, vous devez connaître la date à laquelle le logement a été mis en vente. Si cela ne date que depuis très peu de temps, les chances d'obtenir un important rabais sur le prix fixé par le propriétaire sont faibles. En revanche, si le bien immobilier que vous visez a été mis sur le marché de vente depuis un bon moment (plus de deux ou trois mois), alors les chances pourraient tourner à votre avantage. En effet, lorsqu'un logement dure autant sans être vendu, cela signifie généralement que le prix de vente est trop élevé. Dans ce cas, n'hésitez pas à réduire le prix fixé de 10 %.

Par ailleurs, il est conseillé d'entrer en contact avec l'agent immobilier responsable de la vente du logement. Connaissant le vendeur, il sera en mesure de vous dire s'il vous est possible de négocier avec lui ou non.

Prendre en compte son budget

Lorsque vous avez en projet d'acquérir un bien immobilier, vous devez, à chaque étape des négociations, garder à l'esprit le budget dont vous disposez. Prenez donc le temps de bien effectuer vos calculs. Contactez votre banque ou votre courtier afin d'être certain des fonds que vous êtes capable de sortir. Cela vous permettra d'établir une limite budgétaire que vous ne devrez en aucun cas franchir. Cela constituera un cap à tenir pendant vos négociations. Retenez donc que le fait de connaître son budget vous permet de savoir jusqu'où vous pourrez aller dans les négociations.

Lister les différents points faibles du logement

Lister les différents points faibles que présente le bien immobilier que vous envisagez d'acheter est un excellent moyen de jouer sur le prix. Lors d'une première visite, il n'est pas évident que vous ayez remarqué tous les défauts du logement. C'est pourquoi il est recommandé d'effectuer plusieurs visites afin d'être sûr de ne manquer aucune imperfection. Lors de vos visites, prenez le soin de bien ouvrir l'œil. Faites une liste de chacun des éléments en mesure de vous aider à obtenir un bon prix. Le problème peut par exemple se trouver au niveau de la chaudière déjà trop vieille, au niveau des travaux ou alors au niveau de l'isolation de la maison. Aucun détail n'est à négliger.

Préparer à l'avance chaque argument à avancer

Dans le cas d'une négociation, la précipitation est à éviter à tout prix. De même, vous ne devez pas entamer les discussions avec le vendeur sans avoir pris tout le temps nécessaire pour mettre en place chacun de vos arguments. Si vous prévoyez d'improviser lors des négociations, sachez qu'il s'agit d'une très mauvaise idée. Bien au contraire, vous devez faire une liste des arguments qui vous serviront : travaux à réaliser, prix élevé, etc. Cela vous évitera d'oublier certains arguments clés au moment opportun. Le fait d'être très bien préparé à l'avance vous rendra davantage convaincant face au vendeur.

Oser proposer un prix assez bas pour obtenir un bon rabais

Vous souhaitez acheter le logement au meilleur prix ? Pensez à démarrer les négociations en proposant un prix très bas. Le prix proposé ne doit pas seulement être inférieur à celui que vous propose le vendeur. Il doit aussi être inférieur au budget que vous vous êtes fixé. Ainsi, le vendeur vous fera une nouvelle proposition en remontant le prix. Cette façon de négocier est très efficace pour obtenir le bien à un prix favorable.

Vous connaissez désormais les astuces pour bien négocier le prix d'un logement. Par ailleurs, évitez d'effectuer les négociations au téléphone. Il est préférable de prendre un rendez-vous et de discuter en face. N'hésitez pas non plus à vous fier à l'agent immobilier qui vous servira d'intermédiaire.

  • Formation commerciale pour agents, négociateurs et mandataires en immobilier
  • Méthode de négociation - On ne naît pas bon négociateur, on le devient - 2e édition: On ne naît pas bon négociateur, on le devient
  • Immobilier - Réussir son premier achat et faire des économies: Le guide complet avec toutes les étapes, les astuces et les erreurs à éviter