Comment calculer le prix au m2 ?

Désirez-vous mettre en vente l’un de vos biens immobiliers ? Avez-vous des difficultés à déterminer le prix du mètre carré de ce bien ? Ce type de calcul répond à différents critères liés tant à l’état du bien qu’à sa situation géographique et à ses caractéristiques. Nous vous expliquons ici, comment vous pouvez facilement calculer le prix au m² d’un bien immobilier.

Les critères pris en compte pour le calcul du prix au mètre carré d’un bien immobilier

Pour avoir une idée du montant au mètre carré du bien que vous désirez mettre en vente, il vous faut prendre en considération divers critères. Il s’agit essentiellement de deux critères à savoir : l’état et l’environnement de l’immeuble qui abritent le bâti, et les caractéristiques du bâti lui-même.

L’état et l’environnement de l’immeuble du bâti ou de l’appartement

À ce niveau, vous devez identifier l’état de l’immeuble en vérifiant surtout le mode de construction de la façade de l’immeuble. À cela, s’ajoutent le style, l’âge, la qualité et la localisation de l’immeuble dont il s’agit. Par exemple, un bien situé dans une ville sera plus coté qu’un autre situé dans une région reculée.

L’analyse de tous ces points vous permettra de disposer d’une grille d’appréciation du prix que vous souhaitez attribuer au mètre carré de votre immeuble.

Les caractéristiques liées au bâti ou à l’appartement

Le prix au mètre carré du bâti peut varier en fonction des éléments qui font partie de l’appartement.

  • La terrasse : certains acquéreurs tiennent, en effet, compte de ce détail pour choisir un bien.
  • Le parking ou le garage de l’appartement : dans une ville où il est difficile de trouver un espace pour garer son véhicule, les acquéreurs ont beaucoup plus un penchant pour les appartements disposant d’un espace parking.
  • Le parquet en bois massif : qui est assez apprécié pour des raisons esthétiques et pour sa pérennité.
  • Les placards : le nombre de ces derniers est également fonction du prix au m² du bien.
  • La cuisine et ses équipements dont l’importance n’est pas négligeable.

Les moyens à utiliser pour calculer le prix au m² de son immeuble

Peu importe votre statut (vendeur ou acheteur) et la forme de votre immeuble, l’usage de certains dispositifs est indispensable quand il s’agit de calculer le prix au mètre carré d’un immeuble. Il s’agit entre autres du site du fisc et des services de professionnels.

  • Le site du fisc

L’administration fiscale, en complicité avec le gouvernement, dispose d’une application DVF. Cette dernière s’identifie à un catalogue regroupant le prix de toutes les transactions immobilières faites au cours des 5 années précédant la vente ou l’achat. En effet, sur la page de cette application, vous trouverez la description (prix de vente surtout) de chaque bien cédé.

  • Les services d’un professionnel

Le professionnel dont il s’agit ici est celui qui dispose d’une parfaite connaissance en immobilier, surtout la maîtrise du marché immobilier (vente ou cession de bien). Les services de ce dernier vous permettront d’avoir de l’assurance dans le calcul, ce qui pourrait être un casse-tête pour vous. Vous pouvez également passer par un notaire pour déterminer ce prix.

Outre ces deux dispositifs, vous pouvez opter pour le calcul du prix au mètre carré en ligne. Il s’agit en réalité, d’obtenir un prix estimatif du bien et de le diviser par la superficie habitable. Techniquement vous obtiendrez le prix au m² de votre immeuble.

ville de Marseille

Quel est le lien entre la superficie au m2 et la loi Pinel sur Marseille ?

Vous pourriez croire qu’il n’existe aucun lien entre la superficie de votre bien et le dispositif loi Pinel. En effet, pour la plupart des gens, la loi Pinel permet au propriétaire bailleur d’obtenir une réduction d’impôt, entre 12 à 21 %, sous réserve de louer pendant une durée de 6, 9 ou 12 ans. Mais ce n’est pas tout. Ce dispositif a été mis en place, pour que n’importe quel investisseur puisse acheter un bien, afin de le mettre à la location dans des villes où cette offre fait cruellement défaut. En fonction de cette pénurie, l’État français a défini des zones. Elles sont découpées en plusieurs zones.

  • La zone A bis : Paris et la proche banlieue
  • La zone A : les villes de Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, …
  • La zone B1 : toutes les autres grandes métropoles françaises. Nous pourrions vous citer par exemple la ville de Bordeaux ou les départements d’outre-mer.
  • La zone B2 : c’est le reste des centres-villes de certaines agglomérations. Vous pouvez trouver par exemple certaines villes de Corse.
  • La zone C : elle existe encore, mais acheter un bien en zone C ne vous apportera aucun avantage fiscal.

À chaque zone correspond un coefficient, vous permettant de calculer le montant de votre loyer hors charge. Le barème 2020 est le suivant :

  • 17,43 €/m2 pour la zone A bis
  • 12,95 €/m2 pour la zone A
  • 10,44 €/m2 pour la zone B1
  • 9,07 €/m2 pour la zone B2

Il faudra ensuite appliquer ce coefficient à la surface habitable, auquel vous pouvez ajouter la moitié des surfaces annexes. Le parking ou la terrasse vont cette fois pouvoir être ajoutés dans la limite de 8 m2. Si vous souhaitez vous renseigner sur ce dispositif, nous vous invitons à contacter tout simplement la meilleure agence en loi Pinel de Marseille. Vous gagnerez ainsi un temps précieux.